bandeau logo site web ravenman

book

illustration

logo

entreprise

institutionnel

tourisme

sport

culture

jeunesse

santé

faire-part

webdesign

et + encore !

>>humour

quoi d'neuf?

boutique

références

recherche MECENE

newsletter

fond d'écran

bio

perso

liens

contact

accueil



Le Triathlète en voyage
Septembre, octobre, l’été indien… destinations lointaines, l’exotisme… Laisse-moi t’accompagner dans la préparation de ce déplacement automnal, et en route pour une certaine île du Pacifique, ou un truc dans le même genre …

En premier lieu, ton billet d’avion. Parce qu’à la rame comme Daboville, c’est moins reposant. Et que pour le train, c’est râpé car ils n’ont pas encore construit de tunnels sous l’Atlantique et le Pacifique !
Alors soit tu t’adjoins les services d’un voyagiste digne de ce nom et tu transites vers ton objectif aux p’tits soins du personnel de bord, soit tu choisis le système D : soute à bagages d’un vieux charter avec les cagettes à poules = très bruyant, ou mieux encore le compartiment du train d’atterrissage = super frisquet. Et puis là, se rajoutera le problème de l’encombrement de ton vélo !

Seconde étape, prendre soin de ta peau. Direction la (para-)pharmacie de ton quartier pour acquérir le lait solaire, celui qui filtre les rayons, ceux qu’il faut et qui stoppe les autres, les malfaisants, les pas beaux. Par manque d’attention, ne mets surtout pas dans ton chariot, en allant faire tes courses à Champion ou Unico, une brique de Candia ou de Lactel 1/2 écrémé. La pénétration du liquide sur ta peau ne serait pas aisée !

Ta garde-robe à présent. Indispensable et essentielle : la chemise. L’hawaïenne, la vraie, l’unique, avec les fleurs partout. Pour être dans le coup. Pour la bienséance, tu n’omettras pas de mettre dans le même temps un bermuda, car le cul à l’air, ça pourrait faire pervers !

Question matos enfin. Et si t’es comme moi, il te faut 5 sherpas ! Entre autres solutions :
- la minimaliste : tu te dis qu’il va faire beau, tu pars en shorty + singlet/brassière que tu ne quitteras plus pendant 15 jours, avant, pendant et après la course. Mais là, bonjour l’odeur et les démangeaisons ! Plus une brosse à dents qui servira aussi au nettoyage de ton spad’ et un tube de dentifrice qui fera office de crème solaire. Y’aura juste à trouver le bon goût et la bonne consistance !
Pour le vélo, pour faire « mini », le monocycle est le plus adapté : gain de place, de poids, et une paire de runnings suffit pour pédaler. Y’a que côté « aéro » sur la « Highway », c’est pas le top-niveau !
- la maximaliste : tu prends TOUT. La combi’ néoprène au cas où y’aurait une concentration d’icebergs dans la baie de Kona, le smoking et les pompes cirées pour la soirée de gala, 6 paires de chaussettes, 12 slips, un home-trainer pour tourner les jambes s’il fait pas beau dehors, une piscine et un crocodile gonflables, 3 paires de lunettes, les solaires, celles à verres blancs et à verres jaunes, un microscope pour étudier la roche volcanique des fois que t’ais l’âme d’un chercheur, une planche pour surfer les vagues sur un spot d’enfer, des préservatifs à la vanille pour les chaudes soirées…

Bon voyage !